7 févr. 2016

I have a dream, moi aussi!



Moi aussi, j'ai un rêve que j'aimerais vous raconter.

Je rêve d'un monde où toi, moi, mamy, tonton, la voisine, le banquier, le maire, le taxi, le prof, tous aucun que nous sommes, arrêterions d'être flemmard. Un monde où tout le monde déciderait qu'il n'y aurait plus de plastique dans nos vies. 

Pour cela, il faudrait commencer par le plus facile: les emballages!
On arrêterais les Nespresso, on achèterais les spaghettis en boîte carton plutôt que sachets plastiques, on achèterais le pain dans une vraie boulangerie plutôt qu'au supermarché, on passerait un coup d'éponge sur le savon de Marseille plutôt que de sortir une lingette en microfibre jetable d'un sachet plastique, on se remettrait tous à faire de charmantes volutes avec nos stylos plume, on mettrait nos courses dans des sacs en papier...

Et alors qu'est ce qui se passerait? Les industriels seraient désemparés! Ils verraient que la demande a changé, il feraient des études pour voir quels emballages pratiques ils pourraient faire autrement qu'en plastique... Ils feraient autrement, et dans les rayons des supermarchés, on ne trouverait plus que des produits intelligemment emballés! Et ce serait grace à nous!

Alors qu'est ce qu'il se passerait par la suite? On aurait besoin de moins de pétrole et la vie serait moins chère? On chercherait des solutions alternatives  chez nous.

Et puis, à force de voir qu'on peut faire autrement, on arrêterait d'acheter des seaux en plastique, des rapes en plastique, des grille-pains en plastique, des pelles et des balayettes en plastique... Quand les supermarchés se rendraient compte qu'on boude ces objets, les marques qui les fabriquent se diraient "mince, comment faire pour vendre encore des pelles et des balayettes?" Alors ils inventeraient des super pelles et balayettes avec des formes modernes, pratiques, celles qui s'emboîtent parce qu'aujourd'hui tout le monde trouve ça plus pratique, mais ils les inventeraient dans des matériaux solides. Bien sûr ça serait plus cher, mais on les garderait toute notre vie, pas comme celles en plastique qui se cassent au bout de 2 ans... Ça ferait baisser le nombre de frêts internationaux des pelles et des balayettes made in china, ça ferait baisser la pollution inutile du transport.

Et puis apres. Apres il y aurait toujours de centaines de milliers de tonnes de déchets plastiques au fond des mers qui sont presque mortes, les tortues continueraient à s'étouffer avec nos anciens sacs plastiques de supermarchés, mais au moins, on n'en rajouterais pas davantage, même on pourrait commencer à réfléchir à comment s'en débarrasser. On pourrait commencer à se dire que nos enfants n'auront peut être pas un micro-penis ou une leucémie parce qu'il y aura moins de molécules de plastique qui se baladeront dans notre eau, notre nourriture et notre air!

Putain. Qu'est ce qu'on serait bien.


À toi de jouer.



#lesswaste
#lessplastic